Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech
Policiers hongrois retenant des migrants à Roszke. Seize migrants déclarant venir de Syrie et d'Afghanistan ont été arrêtés mardi. Ils sont soupçonnés d'avoir traversé la barrière de fils de fer barbelés érigée le long des 175 kilomètres de la frontière serbe, ce qui constitue désormais un crime en vertu d'une nouvelle loi entrée en vigueur ce mardi à la première heure. /Photo prise le 15 septembre 2015/REUTERS/Bernadett Szabo

Des centaines de personnes se sont regroupées mardi face aux barbelés séparant la Serbie du territoire hongrois, que Budapest a promis de rendre inaccessible aux migrants.

La police hongroise a annoncé avoir arrêté 16 migrants déclarant venir de Syrie et d'Afghanistan et qui ont franchi illégalement la frontière désormais fermée par le gouvernement nationaliste de Viktor Orban.

Ils sont soupçonnés d'avoir traversé la barrière de fils de fer barbelés érigée le long des 175 kilomètres de la frontière avec la Serbie, ce qui constitue désormais une infraction pénale passible de trois ans de prison en vertu d'une nouvelle loi entrée en vigueur ce mardi à la première heure.

Ayant passé la nuit à la belle étoile, des familles étaient assises mardi dans des champs face aux clôtures coupantes hautes de 3,5 mètres. D'autres se pressaient contre une barrière métallique aux cris d'"Ouvrez la frontière"; d'autres encore étaient massées sur l'autoroute reliant la Serbie à la Hongrie.

"Je resterai assis là jusqu'à ce qu'ils ouvrent la frontière. Je ne peux pas retourner en Syrie. La vie en Syrie, c'est terminé", a dit un Kurde syrien se faisant appeler Bower.

A compter de ce mardi, en vertu d'une réforme de la législation votée en urgence il y a dix jours, les autorités hongroises recueilleront et examineront en procédure accélérée les demandes d'asile dans deux zones de transit installées à la frontière avec la Serbie. Un porte-parole du gouvernement a indiqué que cet examen pourrait prendre une ou plusieurs heures selon les cas.

Les demandeurs d'asile seront ensuite transférés par autocar dans des centres d'accueil répartis sur le territoire. Ceux qui refuseront de coopérer seront retenus à la frontière. Ceux qui rentreront illégalement seront passibles de prison.

"CE N'EST PLUS NOTRE RESPONSABILITÉ", DIT BELGRADE

Le Premier ministre Viktor Orban a averti que de nombreuses demandes d'asile seraient rejetées.

"Nous demanderons aux réfugiés s'ils ont déposé une demande d'asile en Serbie", a-t-il déclaré dans une interview à la chaîne privée TV2 qui en a diffusé des extraits lundi sur son site internet. "S'ils ne l'ont pas fait, étant donné que le gouvernement hongrois considère la Serbie comme un pays sûr, nous rejetterons leurs demandes."

Ils risquent de se retrouver dans une impasse puisqu'Aleksandar Vulin, le ministre serbe chargé des migrations, a annoncé que le gouvernement serbe n'accepterait aucun migrant renvoyé en Serbie après être entré en Hongrie.

"Ce n'est plus notre responsabilité", a-t-il dit à l'agence de presse Tanjug. "Ils sont sur le territoire hongrois et je m'attends à que l'Etat hongrois se comporte en conséquence avec eux."

"Nous sommes en train de parler aux Hongrois. Ils doivent ouvrir la frontière", a-t-il déclaré par la suite à Reuters au poste-frontière de Horgos.

Ceux qui n'ont pas été renvoyés vers la Serbie ou la Macédoine verront leur demande examinée dans un délai de 24 heures. Si ce n'est pas le cas, ils seront placés dans des centres d'accueil pour un délai maximum de huit jours, a précisé le gouvernement hongrois.

A Genève, Melissa Fleming, porte-parole du Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (HCR), a indiqué que l'agence onusienne déconseillait le renvoi de réfugiés vers la Serbie, estimant que ce pays des Balkans manque des capacités nécessaires pour les prendre en charge et examiner leurs demandes d'asile.

LE HCR CHERCHE DES ROUTES ALTERNATIVES

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a de son côté estimé que la nouvelle législation adoptée par la Hongrie "semblait" contrevenir aux obligations sur l'accueil des réfugiés découlant des conventions des Nations unies et de la réglementation de l'Union européenne.

A la veille de ces modifications, quelque 9.380 migrants et réfugiés supplémentaires ont été enregistrés à la frontière serbe par la police hongroise dans la seule journée de lundi, soit le nombre le plus élevé depuis le début de la crise migratoire, rapportent mardi les autorités hongroises.

Des journalistes de Reuters présents à la frontière en ont vu des dizaines d'autres s'infiltrer à travers cette barrière dont la construction n'est pas achevée.

Mardi matin, un demi-millier de personnes se trouvaient du côté serbe de la frontière.

Avec la Grèce et l'Italie, la Hongrie est l'un des principaux points d'entrée dans l'espace européen pour des dizaines de milliers de migrants et réfugiés, Syriens en tête, qui cherchent à se rapprocher du coeur de l'Europe via la Grèce, la Macédoine et enfin la Serbie.

Mais le HCR a dit être en contact avec d'autres pays de l'UE afin d'ouvrir de nouvelles routes pour les réfugiés.

"Nous sommes en effet en contact avec différents pays pour des plans d'urgence", a déclaré Melissa Fleming.

Depuis le début de l'année, Budapest estime que plus de 190.000 personnes sont entrées sur le sol hongrois.

(avec Sandor Peto à Budapest, Tom Miles à Genève; Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André pour le service français)

En savoir plus sur http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/des-centaines-de-migrants-bloques-a-la-frontiere-hongroise-1070069#BPZQzqb1t3LvpXhJ.99

Que ce soit sur les bords de la Seine ou du Danube, voici une rentrée dont ne se plaindront pas...
Le 6 octobre: voilà une date qui n ´ évoquera probablement pas grand chose pour la majorité de nos...
Au lendemain de la Guerre, une célèbrité aurait, paraît-il, déclaré: ”J´aime tellement l´Allemagne...
Les mélomanes et amateurs d ´ opéras le savent bien: la turquerie fut un genre tr è s en vogue en...
Comme l ´ on sait, le Trois septembre marque l ´ anniversaire de la déclaration de guerre à l ´...
Pour terminer l´été en beauté et célébrer ensemble les premiers beaux jours de l´automne, rien de...
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó