Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

A  peine rentrés d´une tournée chaleureusement accueillie aux Etats-Unis, en passant par Copenhague et Merano, les membres de l´Orchestre du Festival de Budapest (BFZ) n´ont gère pris le temps de souffler. Pour se lancer dans la campagne hongroise et y donner une série de concerts gratuits dans le cadre d´une semaine dite „des Communautés” (1). Rien de nouveau, à vrai dire, car c´est là une habitude prise depuis maintenant cinq années. Non pas l´Orchestre au grand complet, certes, mais presque, avec sa formation de chambre, soit soixante musiciens qui, d´Est en Ouest, du Nord au Sud, auront sillonné le pays.

Des concerts destinés à mettre la musique à portée d´un public éloigné de la capitale, mais aussi à la faire découvrir auprès de milieux auxquels elle n´est guère accessible, tels les enfants des hôpitaux ou encore leurs aînés des maisons de retraite. „Notre but étant de délivrer, par la musique, un cadeau aux malades, à celles et ceux qui, éloignés de la capitale, n´ont pas les moyens de s´offrir un concert ou tout simplement n ´ont pas encore goûté au plaisir qu´elle procure.” „Cadeau” présenté aux enfants sous forme ludique pour mieux les sensibiliser.

Des concerts également donnés dans les églises (Bach joué sur instruments d´époque) et synagogues (musique klezmer). Vu le nombre des sites visités, nous ne pouvons en fournir ici la liste qui serait trop longue. Une initiative du chef Iván Fischer qui, pour le lecteur français, n´est pas sans rappeler ce que Jean-Claude Casadessus déploie dans sa région.

Puis, pour démarrer en beauté la saison à Budapest, l´Orfeo de Monteverdi (2), l´Italie étant cette année le pays hôte de l’opération „Passerelles en Europe”. Un Orfeo musicalement adapté et mis-en-scène par Iván Fischer sous le titre „La favola d Orfeo” (La fable d´Orphée). Pour ce faire, Fischer a choisi une distribution internationale de haut niveau avec entre autres, aux côtés de la soprano hongroise Emőke Baráth, connue du public parisien (3), le ténor italien Valerio Contaldo et notre compatriote Cyril Auverty, découvert au Festival d´Aix, poulain de William Christie. Connaissant le goût et les aptitudes de Fischer, toujours friand de trouvailles originales, pour ce type de production, donnons à parier que le public ne s´ennuiera pas! En témoigne la vente de toutes les places, parties plusieurs semaines avant la représentation.

 

 

 

Moins connu que Monteverdi, voire quasiment inconnu du grand pubic, c´est par un compositeur baroque français que György Vashegyi, à la tête de l´orchestre Orfeo et du Choeur Purcell, a choisi d´ouvrir la saison: Jean-Baptiste Moyne, dit Lemoyne (1751-1796) avec son opéra Phèdre d´après la tragédie de Racine. Présenté ici comme une première depuis sa création dans sa version intégrale, Phèdre avait déjà été récemment donné en France (Limoges) et, sous forme réduite, au Théâtre des Bouffes parisiens. Grand connaisseur de la musique baroque française, travaillant en étroite relation avec le Centre de Musique baroque de Versailles, Vashegyi s´emploie inlassablement à la faire découvrir et apprécier auprès du public hongrois. (Il consacre chaque semaine un émission de popularisation sur les antennes de la radio.)

Ici également, Vashegyi n´a pas lésiné pour nous offrir une équipe de qualité spécialisée dans ce type de répertoire. Tous se produisant régulièrement sur les scènes françaises. Aux côtés de la soprano hollandaise Judit van Wanroij et du baryton grec Tsassis Christoyanis, nos compatriotes Melody Loulejian (soprano), Julien Behr (ténor) et Jérôme Boutillier (baryton). Connaissant la qualité de l´orchestre et des choeurs, ici épaulés par une brochette de solistes éprouvés, parions que le public ne sera pas déçu… (4)

Une saison qui débute donc sous de bons auspices….. Une apparition inédite à noter dans le programme de l´Orchestre du Festival: la fille du chef, Nora Fischer, mezzo-soprano, dans un concert Berio-Bach/Respighi. Quant aux Français résidents ou de passage à Budapest, signalons à leur attention la venue du pianiste Jean-Efflam Bavouzet (Mozart) et de René Capuçon (Tchaïkowsky) début octobre et début novembre. Parmi les temps forts signalons encore les venues d´Elisabeth Leonskaia (Beethoven), Marek Janowski (Beethoven, Schumann) et de Jorgi Savall (Marais, Vivaldi, Telemann), hôtes réguliers. Enfin, à noter sur nos tablettes: un concert que Fischer et son ensemble donneront le 19 mai à la Philharmonie de Paris avec András Schiff dans les 2ème et 3ème concertos de Beethoven.

De belles soirées, donc, en perspective...

 

PW – 5 septembre 2019

 

(1): du 3 au 10 septembre.

(2): les 18 et 20 septembre au Palais des Arts (Müpa).

(3): pour s ´être produite au Théâtre des Champs-Élysées dans un autre Orfeo, celui de Gluck.

(4): en version concert le 11 septembre au Palais des Arts (Müpa).

 

Savez-vous qui étaient les „Kiptchaks” ? A ma honte, j ´ avoue...
Louis-Philippe Dalembert kapta szerdán a Brive város által alapított...
Októberben és novemberben a következő filmeket nézheted, jelképes...
Magyarország és Franciaország egyaránt sikeres és gazdaságilag erős...
A Louvre gyűjteményének mintegy 250 ezer darabja költözik ki...
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó