Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Article paru dans le Magyar Nemzet le 29 mars 2021. L’ONG Háttér instille depuis des décennies sa propagande délétère, alors même…

The post Centre pour les Droits fondamentaux : « Pas touche aux enfants ! » first appeared on Visegrád Post.

Article paru dans le Magyar Nemzet le 29 mars 2021.

L’ONG Háttér instille depuis des décennies sa propagande délétère, alors même que cela fait longtemps qu’il ne s’agit plus de compréhension ni d’acceptation.

« Il est intolérable que les enfants deviennent les prochaines victimes de l’idéologie du genre » – déclare, dans une analyse rédigée pour Magyar Nemzet, Miklós Szánthó, directeur du Centre pour les Droits fondamentaux, commentant le fait que l’ONG pro-LGBT Háttér demande à l’Agence Nationale de la Sécurité Sociale hongroise de lui fournir des données sur les opérations sur organes génitaux réalisées sur des enfants.

Selon Miklós Szánthó, « Il peut sembler surréel qu’au beau milieu d’une pandémie, un organisme de propagande homosexuelle s’intéresse aux opérations médicales – par ailleurs routinières – affectant les parties génitales de nourrissons, mais le but de la manœuvre est en réalité assez clair. Derrière cette demande sournoise, on reconnaît l’intention de collecter des éléments statistiques nécessaires à la construction d’un argumentaire selon lequel il existerait des individus intersexués, afin de pouvoir lancer une campagne contre les parents désireux de protéger la santé de leurs enfants et de les élever dans des valeurs saines ».

Comme Magyar Nemzet l’avait rapporté samedi, l’ONG pro-LGBT Háttér a soumis une demande d’informations auprès de l’Agence Nationale de la Sécurité Sociale, dans le but, entre autres, d’obtenir des informations relatives aux interventions médicales affectants les organes génitaux de nourrissons – le but étant de lancer une campagne de sensibilisation et de pédagogie à l’intention des professionnels de la santé et du social, soutenue, par ailleurs, à hauteur de trente mille euros, par la Commission européenne.

« Cette association LGBT instille malheureusement depuis plusieurs décennies une propagande délétère, alors même que cela fait longtemps qu’il ne s’agit plus de compréhension ni d’acceptation, mais de promouvoir le mode de vie homosexuel, de présenter l’exception comme étant la règle, et l’anormal comme normal » – analyse Miklós Szánthó, avant d’ajouter que

« la toute dernière phase de cette soi-disant révolution sexuelle du XXIème siècle est la folie du genre, qui nie le caractère bissexué du genre humain. »

« Ils prétendent que le sexe biologique est secondaire, et qu’il s’agit en réalité de rôles sexués qui nous sont imposés, ou tout du moins enseignés, que l’on peut sortir de ce schéma, et même nous choisir un sexe en fonction de nos préférences du moment.

C’est ainsi qu’apparaissent les catégories fondées sur l’autodéfinition, telles que le queer, le genderfluid asexuel ou l’agenré non-binaire. » Selon Szánthó, la compréhension de ces catégories va à l’encontre du bon sens, mais leurs promoteurs s’efforcent de trouver des moyens « scientifiques » de prouver qu’elles existent.

« Tel est d’ailleurs probablement le but poursuivi par cette toute dernière action de l’ONG pro-LGBT Háttér. En effet, s’ils parviennent à prouver qu’il existe, par exemple chez les nourrissons, des cas médicaux – qui existent bel et bien, mais concernent de 0.5% à 1% de la population – justifiant des interventions sur les organes génitaux, afin de préserver leur santé et de les ramener à un état normal, ils en déduiront que ces nourrissons sont en réalité intersexués.

Avant de s’imaginer qu’un tel danger serait imaginaire, souvenons-nous de ce qui se passe à l’Ouest, où la propagande homosexuelle et la théorie du genre font rage depuis bien plus longtemps qu’ici, si bien qu’on y voit déjà les « fruits » qu’elles portent, et comment ces derniers se renforcent mutuellement. Dans un premier temps, ils ont institué le mariage homosexuel, puis ils ont rendu possible l’adoption d’enfants, et ont fait reconnaître officiellement l’existence d’un troisième genre, avant de stigmatiser socialement les opposants à la promotion des orientations sexuelles ‘spéciales’.

En Hongrie aussi, cette idéologie fait ‘son petit bonhomme de chemin’, et passe désormais à la vitesse supérieure : aux marches des fiertés homosexuelles qu’on y organise

Source: Visegrad Post

A felolvasó használata

A honlapon található francia nyelvű szövegeket a beépített program felolvassa, ha kijelölöd a szöveget az egérrel. Ha nem tudod hogyan kell, nézd meg ezt a videót: 

Állásajánlatok
Bíró Ádám könyvei

Vive la langue française!

Oublie ton passé,
qu`il soit simple ou composé,
Participe à ton Présent
pour que ton Futur
soit Plus-que-Parfait !

A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó